L’Homme-trace (tome 5, CNRS éditions 2021)

L’Homme-trace. La trace, du sensible au social

Tome V de la série L’Homme-trace, CNRS éditions. 

Série dirigée par Béatrice Galinon-Mélénec chez CNRS éditions

Pour en savoir plus : https://umr-idees.fr/2021/06/14/parution-de-louvrage-lhomme-trace-tome-5-serie-dirigee-par-beatrice-galinon-melenec/

Le tome 5 de la série L’Homme-trace, sous titré « La trace du sensible au social », est un ouvrage dirigé par Hafida Boulekbache, Béatrice Galinon-Mélénec, Sylvie Leleu-Merviel

CNRS éditions, 2021, 388 p.

ISBN : 978-2-271-13298-7

PRESENTATION  DE L’EDITEUR :

Depuis dix ans, la série L’Homme-trace invite des scientifiques à explorer les traces contemporaines dans leurs productions comme dans leurs interprétations.
Le présent volume, cinquième tome de cette série, prolonge cette dynamique tout en proposant l’examen de plusieurs protocoles expérimentaux voués au recueil de traces dans des environnements divers (musée, musique, danse, télévision, architecture, santé, humanoïdes compagnons). Il invite les chercheurs à situer leurs travaux au regard du processus sémiotique des « signes-traces » qui, selon la thèse développée par Béatrice Galinon-Mélénec, lie le « corps-trace » de l’« Homme- trace » et la « réalité-trace » du monde.

La concrétisation passe par des interrogations en situation : quels recueils de traces ? Comment, par quels moyens, les captures effectuées sont-elles valides en tant que traces ? Sont-elles exploitables versus exploitées ? Et si oui comment ?

Inspiré des sciences appliquées, l’abord de ce volume permet la mise à l’épreuve de la recherche conceptuelle sur les « signes-traces » et conduit à situer l’usage du terme « Homme-trace » devenu répandu dans un sens plus large que le paradigme anthroposémiotique du même nom, désormais nommé « Ichnos-Anthropos ».

DIRECTION DE L’OUVRAGE : 

BOULEKBACHE-MAZOUZ Hafida, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Polytechnique Hauts-de-France

GALINON-MELENEC Béatrice, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication.Directrice de l’équipe Homme-trace de l’UMR IDEES 6266 CNRS-Normandie université

LELEU-MERVIEL Sylvie, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Directrice du laboratoire DeVisu de l’université Polytechnique Hauts-de-France

INTRODUCTION DE L’OUVRAGE :

« Vers une école française de la pensée de la trace » voir l’introduction en ligne sur

hpps://umr-idees.fr/2021/06/14/parution-de-louvrage-lhomme-trace-tome-5-serie-dirigee-par-beatrice-galinon-melenec/

 

Arts de la scène et humanités numériques. Des traces aux données

Clarisse Bardiot

Iste éditions, avril 2021 250 pages. ISBN papier : 9781784057428. ISBN ebook : 9781784067427

Présentation de l’éditeur

Les traces numériques, qu’elles soient numérisées (programmes, carnets de notes, dessins, etc.) ou nativement numériques (mails, sites internet, captations vidéo, etc.), constituent un défi majeur pour la mémoire des éphémères arts de la scène. Le numérique transforme les traces en données et ce faisant les ouvre à la manipulation. Ce changement de paradigme appelle à un renouvellement des méthodologies pour écrire l’histoire du théâtre aujourd’hui, analyser les oeuvres et leur processus de création, ainsi que pour préserver les spectacles.

Au croisement des études théâtrales, de l’histoire et des humanités numériques, de la conservation et de l’archivistique, ces méthodologies permettent de prendre en compte ce qui est généralement écarté : à savoir les traces numériques, jugées trop complexes, trop nombreuses, trop fragiles, à l’authenticité douteuse, etc.

Avec pour fil conducteur l’analyse des traces numériques de Merce Cunningham, et au travers de nombreux autres exemples, cet ouvrage s’adresse autant aux chercheurs et aux archivistes qu’aux artistes et aux institutions culturelles.

L’auteur 

Clarisse Bardiot est maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’Université polytechnique Hauts-de-France. Elle mène des recherches sur l’épistémologie des arts de la scène et des technologies numériques, au croisement de l’histoire, de l’esthétique, des humanités numériques, de la documentation et de la préservation des oeuvres.