La Trace, laboratoire junior de l’ED 122 (Sorbonne nouvelle), carnet de recherches partenaire du e. Laboratory On Human Trace UNITWIN UNESCO CS DC (29.11.2021).

Lien vers les recherches sur l’aire hispanophone

https://latrace.hypotheses.org/.

______________________________________________________________________________

Le laboratoire junior  La Trace , hébergé à l’ED 122 et rattaché au Centre de recherche sur l’Espagne contemporaine XVIIIe – XXIe siècles (CREC). ED 122. Europe latine-Amérique Latine.Sorbonne Nouvelle, est un espace ouvert à partir de l’année 2022 à tous les étudiants et jeunes chercheurs qui souhaitent confronter leurs recherches à la notion polysémique de « trace ».

Le laboratoire s’articule autour d’un séminaire de format mensuel, qui s’adresse en priorité à celles et ceux travaillant sur l’aire hispanophone, à l’époque moderne et contemporaine. Sa vocation est résolument pluridisciplinaire, dans le but de déployer toute la fécondité de son thème.

Le laboratoire propose de jouer sur les diverses acceptions de la notion choisie pour interroger le contenu de nos recherches, mais également nos démarches de jeunes chercheurs : comment retrouver les traces d’événements disparus, ou de sujets négligés jusqu’à présent ? Comment interpréter des traces sans les déformer ? Comment s’inscrire dans un sillage, comment laisser une trace ? Comment conserver les traces de performances éphémères ? Le terme de « trace » sera entendu de la manière la plus métaphorique à la plus concrète, de la trace comme souvenir à la trace comme tracé.

Le laboratoire junior LA TRACE publie un carnet sur Hypothèses.org https://latrace.hypotheses.org/. Ce carnet vise à communiquer à toutes les personnes intéressées les informations autour du séminaire mensuel pré-cité.

Rôles des traces numériques dans un dispositif d’apprentissage médiatisé. Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français)

Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français) par  Brahim ABARAGH :

https://www.youtube.com/watch?v=paybaWWCEn8

Présentation

  • La dynamique des interactions communicationnelles associées à la mise en place d’un dispositif d’apprentissage en ligne du français par des apprenants marocains

    par Brahim Abaragh

    Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication Sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec et de El Makhtar El Maouhal.. Soutenue le 05-03-2020 à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Université du Havre (établissement de préparation) et de Identités et différenciations de l’environnement des espaces et des sociétés (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime ; 2008)(laboratoire) .Le président du jury était Fabien Liénard.Le jury était composé de Gino Gramaccia. Les rapporteurs étaient Fabienne Martin-Juchat, Mohamed Bendahan.

    • Résumé en français

      La thèse s’intéresse à l’étude de la dynamique interactionnelle, et vise plus particulièrement à analyser la trace numérique des interactions des étudiants qui suivent un cours en ligne .L’objectif étant de voir dans quelle mesure les activités à l’œuvre dans la plateforme favoriseraient, ou non, la mutualisation et le partage des connaissances entre pairs.Notre recherche, qui s’inscrit à la fois dans les sciences de l’information et de la communication et dans les sciences de l’éducation, combine d’une part un volet théorique dans lequel nous avons défini les principaux concepts et notions se rapportant à l’apprentissage en ligne, et ce dans leurs versants numérique, technologique, cognitif et conatif et, d’autre part, un volet empirique dans lequel nous avons implémenté un dispositif expérimental d’enseignement hybride pour vérifier nos hypothèses de recherche.Les objectifs de cette thèse sont triples et reviennent à: observer comment la plateforme « Apprendre le français en ligne », dédiée aux étudiants de licence des études françaises de l’université Ibn Zohr d’Agadir, favorise ou non l’apprentissage, étudier la manière dont elle facilite le partage et la mutualisation des connaissances entre les étudiants ; explorer comment la trace numérique pourrait contribuer à l’identification des profils des utilisateurs dans un contexte d’apprentissage.Ainsi, pour comprendre la logique d’appropriation du dispositif en ligne par les étudiants, nous nous sommes inspirés de l’approche ethno-technologique, qui étudie la relation entre les technologies, les pratiques des utilisateurs et la société.Les résultats ont montré que l’apprentissage et la capitalisation des connaissances se construisent de différentes manières au gré des échanges interactionnels des apprenants, et ce en fonction des variables cognitives et conatives. Suite à notre expérimentation, nous avons pu dégager quatre profils d’apprenants : épistémique, pragmatique, intuitif et réfractaire

    •