Intelligences Collectives Communautes Et Interactions Epistemiques

Appel à articles (AAA) pour un numéro de la revue Les Cahiers du Numérique

Ce numéro à paraître en 2021 est coordonné par Edwige Pierot et Antoine Henry

Extrait de l’AAA

(…) Nous proposons d’accueillir et de rassembler autour de ce numéro thématique les travaux disciplinaires comme interdisciplinaires ou de sciences appliquées qui étudient et manipulent cet objet. Les articles pourront mettre en lumière les agencements possibles ou qu’ils questionnent :

– ils pourront en étudier la portée théorique comme proposer des études d’usages des données (open data, linked data, open linked data) enchâssées à ces agencements ;

– alors que les travaux relatifs aux technologies de l’intelligence se multiplient, des analyses portant sur la place et le rôle des communautés dans la formation et le développement des intelligences collectives ou sur les convergences/divergences entre intelligence collective et intelligence artificielle pourront être proposées.

– Impliqués dans la mise en œuvre des interactions sociales, les propositions relatives aux réseaux socionumériques pourront par exemple porter sur la dynamique du rapport pouvoir / savoir avec laquelle ils sont en prise : d’une part du point de vue des modalités de la construction de l’information, des données et des connaissances (les choix technologiques et leur gouvernance par exemple), et d’autre part en regard de l’autorité, de la confiance et de la crédibilité de l’information et des connaissances dans leurs dimensions de médiation et de support de l’action, que ces dernières soient à vocation sociétale, délibérative, ou scientifique.

– L’actualité des problématiques relatives aux plateformes numériques, leurs rapports aux communautés en matière de coordination et d’assistance, d’accessibilité, d’utilisabilité et d’usage des ressources et des connaissances, de mise à distance d’un technocentrisme combiné à la calculabilité des données plus qu’aux questionnements relatifs à la synthèse effectuée par l’intellect pourront être explorés.

– Sont également bienvenus les travaux questionnant les principes et la portée éthique de l’objet, aux plans du capitalisme de surveillance, de la recherche académique, mais aussi de problématiques économiques et juridiques qui le traversent, notamment en regard de la gouvernance des données, ou des choix technologiques.

(…)

Suite de l’appel à article https://lcn.revuesonline.com/revues/23/AAA_LCN_IntelligencesCollectives.pdf

Calendrier

Date limite de soumission: 30/06/2021
Date de notification aux auteurs : 31/07/2021 Date d’envoi de la version finale : 31/08/2021 Parution du numéro : fin septembre 2021

Committee members:

Serge Agostinelli, Université des Antilles,  Ghislaine Chartron, CNAM,  Laurence Corroy, Université de Lorraine,  Armen Khatchatourov, Université Gustave Eiffel, Fabien Liénard, Université du Havre,   Widad Mustafa El Hadi, Université de Lille,  Nathalie Pinède, Université Bordeaux Montaigne,  Khaldoun Zreik, Université Paris 8

Pour en savoir plus sur la revue : http://lcn.revuesonline.com

 

Rôles des traces numériques dans un dispositif d’apprentissage médiatisé. Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français)

Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français) par  Brahim ABARAGH :

https://www.youtube.com/watch?v=paybaWWCEn8

Présentation

  • La dynamique des interactions communicationnelles associées à la mise en place d’un dispositif d’apprentissage en ligne du français par des apprenants marocains

    par Brahim Abaragh

    Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication Sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec et de El Makhtar El Maouhal.. Soutenue le 05-03-2020 à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Université du Havre (établissement de préparation) et de Identités et différenciations de l’environnement des espaces et des sociétés (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime ; 2008)(laboratoire) .Le président du jury était Fabien Liénard.Le jury était composé de Gino Gramaccia. Les rapporteurs étaient Fabienne Martin-Juchat, Mohamed Bendahan.

    • Résumé en français

      La thèse s’intéresse à l’étude de la dynamique interactionnelle, et vise plus particulièrement à analyser la trace numérique des interactions des étudiants qui suivent un cours en ligne .L’objectif étant de voir dans quelle mesure les activités à l’œuvre dans la plateforme favoriseraient, ou non, la mutualisation et le partage des connaissances entre pairs.Notre recherche, qui s’inscrit à la fois dans les sciences de l’information et de la communication et dans les sciences de l’éducation, combine d’une part un volet théorique dans lequel nous avons défini les principaux concepts et notions se rapportant à l’apprentissage en ligne, et ce dans leurs versants numérique, technologique, cognitif et conatif et, d’autre part, un volet empirique dans lequel nous avons implémenté un dispositif expérimental d’enseignement hybride pour vérifier nos hypothèses de recherche.Les objectifs de cette thèse sont triples et reviennent à: observer comment la plateforme « Apprendre le français en ligne », dédiée aux étudiants de licence des études françaises de l’université Ibn Zohr d’Agadir, favorise ou non l’apprentissage, étudier la manière dont elle facilite le partage et la mutualisation des connaissances entre les étudiants ; explorer comment la trace numérique pourrait contribuer à l’identification des profils des utilisateurs dans un contexte d’apprentissage.Ainsi, pour comprendre la logique d’appropriation du dispositif en ligne par les étudiants, nous nous sommes inspirés de l’approche ethno-technologique, qui étudie la relation entre les technologies, les pratiques des utilisateurs et la société.Les résultats ont montré que l’apprentissage et la capitalisation des connaissances se construisent de différentes manières au gré des échanges interactionnels des apprenants, et ce en fonction des variables cognitives et conatives. Suite à notre expérimentation, nous avons pu dégager quatre profils d’apprenants : épistémique, pragmatique, intuitif et réfractaire

    •