Digital Habitus: A Critique of the Imaginaries of Artificial Intelligence, Alberto Romele (Routledge, 2023).

 

Auteur  Alberto Romele, maître de conférences de communication et médias, ICM (Institut de communication et de médias), Université Sorbonne Nouvelle

Résumé 

Alberto ROMELE formule ici trois hypothèses 1. Les technologies numériques actuelles  qui reposent principalement sur des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) et le big data, fabriquent  de nouveaux  habitus. 2.  L’efficacité de ces machines ne dépend pas seulement de leur capacité concrète à classer le monde social mais aussi des attentes, des espoirs, des peurs et des imaginaires des usagers. 3. En examinant de trop près les choses elles-mêmes, de nombreux philosophes de la technologie se privent de la possibilité d’étudier les conditions symboliques de possibilité dans lesquelles les artefacts technologiques uniques sont intégrés.

 

 

Significations, figures, formes et traces : penser les interactions à travers l’écriture d’une communauté d’alumni en ligne. par Alex Frame et Gilles Brachotte

 

 

 

 

Auteurs

Alex FRAME et Gilles BRACHOTTE, sont maîtres de Conférences, Sciences de l’information et de la communication à l’ Université de Bourgogne (Dijon).

Référence

FRAME, Alex ; BRACHOTTE, Gilles. Significations, figures, formes et traces : penser les interactions à travers l’écriture d’une communauté d’alumni en ligne In : L’Homme-trace : Inscriptions corporelles et techniques [en ligne]. Paris : CNRS Éditions, 2015 (généré le 02 novembre 2023).

Présentation

Ce chapitre prend pour objet des interactions sociales en ligne et le processus d’élaboration de repères de signification intersubjectifs au sein d’un groupe (dynamique culturelle). L’étude porte sur la « communauté en ligne » créée par l’Université de Bourgogne afin de permettre à ses diplômés et à ses étudiants actuels d’interagir et de nouer des liens professionnels. Cette communauté d’alumni, baptisée « uB-link », a la spécificité de n’« exister » qu’à travers le site Internet www.ub-link.fr : il n’y a pas de possibilités d’interaction offertes à ses membres en dehors de cet « espace virtuel ». En suivant les interactions publiques sur le site Internet depuis sa création en 2011, les auteurs ont voulu observer et mieux comprendre la manière dont cette nouvelle communauté allait se construire, se structurer, réguler ses interactions, se doter d’une « culture » propre, reconnue et partagée par ses membres. Ce chapitre propose une analyse de ce processus.

Référence

FRAME, Alex ; BRACHOTTE, Gilles. Significations, figures, formes et traces : penser les interactions à travers l’écriture d’une communauté d’alumni en ligne In : L’Homme-trace : Inscriptions corporelles et techniques [en ligne]. Paris : CNRS Éditions, 2015 (généré le 02 novembre 2023).

Disponible sur Internet

<http://books.openedition.org/editionscnrs/25627>. ISBN : 9782271130273. DOI : https://doi.org/10.4000/books.editionscnrs.25627.

 

Recommandé : Retracer le domaine émergent de la recherche sur l’activisme numérique pour l’environnement et le climat : une revue systématique de la littérature à méthodes mixtes

 


Nom de l’auteur : Zozan Baran & Daniela Stoltenberg
Titre de la revue : Environmental Communication
Article DOI : 10.1080/17524032.2023.2212137
Résumé
Suite à la mobilisation transnationale de Fridays for Future, la recherche sur l’activisme environnemental et climatique numérique s’est rapidement développée. Nous contribuons à la solidification de ce domaine émergent à travers une revue de littérature systématique à méthodes mixtes. Nous analysons quantitativement 138 articles évalués par des pairs concernant leurs théories, leurs méthodologies et leur orientation empirique. Pour identifier les trajectoires de recherche et les champs d’intérêt émergents, nous ajoutons une analyse qualitative approfondie des publications influentes. L’intérêt pour la recherche a augmenté rapidement et s’est déplacé de divers domaines de griefs environnementaux vers le changement climatique comme objectif principal. Le domaine est guidé par les théories du cadrage, de l’action connective et de l'(in)visibilité. Il est méthodologiquement diversifié, mais géographiquement biaisé vers l’Occident. Les approches populaires incluent les études de cas ethnographiques et les études sur Twitter, tandis que d’autres plateformes reçoivent une attention limitée. Nous diagnostiquons un besoin d’approches plus comparatives et relationnelles allant au-delà des cas individuels, des pays et des plateformes.

 

 

 

 

 

 

 

Autorisation du types d’utilisation

https://www.tandfonline.com/action/requestPermissions?doi=10.1080/17524032.2023.2212137

Académique (par exemple pour être réutilisé dans une publication académique/commerciale/journal/dossier de cours)
Référence : Zozan Baran et Daniela Stoltenberg (2023) Tracing the Emergent Field of Digital Environmental and Climate Activism Research: A Mixed-Methods Systematic Literature Review, Environmental Communication, DOI: 10.1080/17524032.2023.2212137

:
 

Parution du n°1 de la Revue Ethique et Numérique

 

 
 

Nouvelle revue

 
Présentation par l’éditeur
 
 
La revue « Ethique et Numérique éditée par l’Université Mohammed Premier est une revue électronique visant à traiter de problématiques liées au développement et à l’utilisation des nouvelles technologies, notamment dans le domaine du numérique, et en particulier les plus disruptives d’entre, telle que l’intelligence artificielle.
 
Le n°1 (2022) 
 
Objet 
 
Le n°1 de Revue Ethique et Numérique présente le texte des conférences du Colloque international #J2IA3 organisé en janvier 2021 par l’Université Mohammed Premier Oujda.
 
Co-auteurs du n°1
 

BÉVIÈRE-BOYER, LLORED & BOUCHNITA, GOFFI PISTILLI, MARCOUX, COLLOC, GALINON-MÉLÉNEC, BELOUALI ET AL.

Les articles sont disponibles en Open access à l’adresse suivante :

Intelligences Collectives Communautes Et Interactions Epistemiques

Appel à articles (AAA) pour un numéro de la revue Les Cahiers du Numérique

Ce numéro à paraître en 2021 est coordonné par Edwige Pierot et Antoine Henry

Extrait de l’AAA

(…) Nous proposons d’accueillir et de rassembler autour de ce numéro thématique les travaux disciplinaires comme interdisciplinaires ou de sciences appliquées qui étudient et manipulent cet objet. Les articles pourront mettre en lumière les agencements possibles ou qu’ils questionnent :

– ils pourront en étudier la portée théorique comme proposer des études d’usages des données (open data, linked data, open linked data) enchâssées à ces agencements ;

– alors que les travaux relatifs aux technologies de l’intelligence se multiplient, des analyses portant sur la place et le rôle des communautés dans la formation et le développement des intelligences collectives ou sur les convergences/divergences entre intelligence collective et intelligence artificielle pourront être proposées.

– Impliqués dans la mise en œuvre des interactions sociales, les propositions relatives aux réseaux socionumériques pourront par exemple porter sur la dynamique du rapport pouvoir / savoir avec laquelle ils sont en prise : d’une part du point de vue des modalités de la construction de l’information, des données et des connaissances (les choix technologiques et leur gouvernance par exemple), et d’autre part en regard de l’autorité, de la confiance et de la crédibilité de l’information et des connaissances dans leurs dimensions de médiation et de support de l’action, que ces dernières soient à vocation sociétale, délibérative, ou scientifique.

– L’actualité des problématiques relatives aux plateformes numériques, leurs rapports aux communautés en matière de coordination et d’assistance, d’accessibilité, d’utilisabilité et d’usage des ressources et des connaissances, de mise à distance d’un technocentrisme combiné à la calculabilité des données plus qu’aux questionnements relatifs à la synthèse effectuée par l’intellect pourront être explorés.

– Sont également bienvenus les travaux questionnant les principes et la portée éthique de l’objet, aux plans du capitalisme de surveillance, de la recherche académique, mais aussi de problématiques économiques et juridiques qui le traversent, notamment en regard de la gouvernance des données, ou des choix technologiques.

(…)

Suite de l’appel à article https://lcn.revuesonline.com/revues/23/AAA_LCN_IntelligencesCollectives.pdf

Calendrier

Date limite de soumission: 30/06/2021
Date de notification aux auteurs : 31/07/2021 Date d’envoi de la version finale : 31/08/2021 Parution du numéro : fin septembre 2021

Committee members:

Serge Agostinelli, Université des Antilles,  Ghislaine Chartron, CNAM,  Laurence Corroy, Université de Lorraine,  Armen Khatchatourov, Université Gustave Eiffel, Fabien Liénard, Université du Havre,   Widad Mustafa El Hadi, Université de Lille,  Nathalie Pinède, Université Bordeaux Montaigne,  Khaldoun Zreik, Université Paris 8

Pour en savoir plus sur la revue : http://lcn.revuesonline.com

 

Rôles des traces numériques dans un dispositif d’apprentissage médiatisé. Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français)

Présentation vidéo en arabe (sous titrée en français) par  Brahim ABARAGH :

https://www.youtube.com/watch?v=paybaWWCEn8

Présentation

  • La dynamique des interactions communicationnelles associées à la mise en place d’un dispositif d’apprentissage en ligne du français par des apprenants marocains

    par Brahim Abaragh

    Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication Sous la direction de Béatrice Galinon-Mélénec et de El Makhtar El Maouhal.. Soutenue le 05-03-2020 à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Université du Havre (établissement de préparation) et de Identités et différenciations de l’environnement des espaces et des sociétés (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime ; 2008)(laboratoire) .Le président du jury était Fabien Liénard.Le jury était composé de Gino Gramaccia. Les rapporteurs étaient Fabienne Martin-Juchat, Mohamed Bendahan.

    • Résumé en français

      La thèse s’intéresse à l’étude de la dynamique interactionnelle, et vise plus particulièrement à analyser la trace numérique des interactions des étudiants qui suivent un cours en ligne .L’objectif étant de voir dans quelle mesure les activités à l’œuvre dans la plateforme favoriseraient, ou non, la mutualisation et le partage des connaissances entre pairs.Notre recherche, qui s’inscrit à la fois dans les sciences de l’information et de la communication et dans les sciences de l’éducation, combine d’une part un volet théorique dans lequel nous avons défini les principaux concepts et notions se rapportant à l’apprentissage en ligne, et ce dans leurs versants numérique, technologique, cognitif et conatif et, d’autre part, un volet empirique dans lequel nous avons implémenté un dispositif expérimental d’enseignement hybride pour vérifier nos hypothèses de recherche.Les objectifs de cette thèse sont triples et reviennent à: observer comment la plateforme « Apprendre le français en ligne », dédiée aux étudiants de licence des études françaises de l’université Ibn Zohr d’Agadir, favorise ou non l’apprentissage, étudier la manière dont elle facilite le partage et la mutualisation des connaissances entre les étudiants ; explorer comment la trace numérique pourrait contribuer à l’identification des profils des utilisateurs dans un contexte d’apprentissage.Ainsi, pour comprendre la logique d’appropriation du dispositif en ligne par les étudiants, nous nous sommes inspirés de l’approche ethno-technologique, qui étudie la relation entre les technologies, les pratiques des utilisateurs et la société.Les résultats ont montré que l’apprentissage et la capitalisation des connaissances se construisent de différentes manières au gré des échanges interactionnels des apprenants, et ce en fonction des variables cognitives et conatives. Suite à notre expérimentation, nous avons pu dégager quatre profils d’apprenants : épistémique, pragmatique, intuitif et réfractaire

    •