L’Homme-trace. Colloque 2018 : pouvoirs et faillites des données, des traces et de leurs systèmes

Colloque organisé par l’Université Polytechnique
Hauts-de-France

Les 10 et 11 décembre 2018 à Valenciennes (France)

Argument :

L’engouement actuel pour la numérisation généralisée conduit à construire peu à peu une homologation de plusieurs équivalences : celle de l’intelligence avec l’information puis l’informatique, celle de la culture avec l’accès universel aux ressources, celle des construits documentaires avec une réalité augmentée, celle des textes avec des données puis des bits, celle de la ville intelligente avec l’habiter de la cité, celle du territoire avec sa carte – pour parodier Bateson. Dans tous les cas, « ce qui est peu douteux, c’est que les représentations mettent en jeu l’espace dans le temps et pour cette raison nous conduisent à incorporer tout particulièrement, par l’image et par l’imaginaire, des conceptions de notre propre histoire » (Jeanneret, à paraître).

A défaut de faire récit, les « données » et les « traces » font système : avec les opérateurs qui les accompagnent – traitement algorithmique, classement, stockage, mise en visibilité par la dataviz, etc. – elles fabriquent des réalités utopiques qui se posent pourtant pour vraies. Elles mettent en visibilité et révèlent des figures cachées, mais en même temps elles occultent et dissimulent aussi tout ce dont elles s’affranchissent. Ainsi se met en place un ordre symbolique du politique : une gestion sur le mode d’une figuration partielle, partiale et parcellaire du réel, qui dérobe à la discussion le pouvoir d’écrire le social. Soutenant le plus souvent l’analyse et la prise de décision, elles acquièrent de fait de réels pouvoirs politiques, économiques, techniques, prospectifs, scientifiques. Mais qui dira leurs failles, leurs faillites et leurs lacunes ?

Le colloque est pluridisciplinaire. Il est ouvert à toute contribution portant sur ces questions. Il s’agit de la cinquième rencontre dans le cadre des travaux du collectif L’Homme-Trace (e-lab. on Human Trace in Complex Systems Digital Campus UNESCO1. Dans ce cadre, l’appui sur les acquis des précédentes parutions aux Editions du CNRS est vivement recommandé.

Contributions :

Les propositions, comportant un titre, une liste d’auteurs, un résumé de 500 mots maximum et une liste de mots-clefs, sont à faire parvenir par mail à :

Dead-line : 23 novembre 2018

Les propositions retenues donneront lieu à une communication orale (15 à 20 minutes, créneau de 30 minutes maximum questions comprises).

Le comité scientifique sélectionnera ensuite celles qui seront retenues sous forme de publication pour le volume V de la série l’Homme-trace à paraître aux Éditions du CNRS2.


  • Vol I. : B. Galinon-Mélénec (Ed) (2011). Perspectives anthropologiques des traces contemporaines. Tome 1 de la série L’Homme-Trace, Paris, CNRS Editions. ISBN 978-2-271-07104-0
  • Vol. II. : B. Galinon-Mélénec & S. Zlitni (Eds) (2013). Traces numériques. De la production à l’interprétation. Tome 2 de la série L’Homme-Trace. Paris, CNRS Editions. ISBN 978-2-271-07239-9
  •  Vol. III : B. Galinon-Mélénec, F. Liénard & S. Zlitni (Eds) (2015). Inscriptions corporelles et techniques. Tome 3 de la série L’Homme-Trace. Paris, CNRS Editions. ISBN 978-2-271-08324-1
  •  Vol. IV. : B. Galinon-Mélénec (Ed) (2017). Des traces du corps au corps-trace. Tome 4 de la série L’Homme-Trace. Paris, CNRS Editions. ISBN 978-2-271-11417-4

 

  1. Cf. https://en.wikiversity.org/wiki/Portal:Complex_Systems_Digital_Campus/E-Laboratory_on_human_trace []
  2. Présentation des volumes sur : http://www.cnrseditions.fr/2841__beatrice-galinon-melenec []