Les membres d’InterGestes

Comité d’organisation :

Coordination du groupe de recherche InterGestes

Daiana DULA (IDEES, Université Le Havre Normandie)

Peppe CAVALLARI (pôle Images, Médias et Technologie, Institut Catholique de Paris)

Carine ROUCAN (GRIC, Université Le Havre Normandie)

Marine SIGUIER (IDEES, Université Le Havre Normandie)

Coordination éditoriale de la rubrique InterGestes au sein du carnet Ichnos-Anthropos

Marine SIGUIER (IDEES, Université Le Havre Normandie)

Membres fondateurs du groupe de recherche InterGestes :

Fabien BITU est maître de conférences en psychologie du développement à l’Université de Rouen Normandie, rattaché au Centre de Recherches sur les Fonctionnements et Dysfonctionnements Psychologiques (CRFDP EA 7475) et chercheur associé au Laboratoire de Psychologie de Caen Normandie (LPCN EA 7452). Ses recherches portent sur les modulations sensorielles en interaction avec l’environnement des enfants et adolescents, et notamment l’environnement numérique, et leurs effets sur les capacités cognitives des enfants et adolescents. fabien.bitu@univ-rouen.fr

Peppe CAVALLARI est docteur en Philosophie et maitre de conférences en Sciences de l’information et de la communication (UTC), ainsi qu’en Littérature comparée-mention études intermédiales ( UdeM), est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Institut catholique de Paris et chargé de cours en Culture numérique à Sciences Po Paris. Il est chercheur rattaché au pôle Images, Médias et Technologie (EA 7403), chercheur associé INA, responsable de projets à la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques, membre du GR IMPEC-Interactions Multimodales Par Ecran (ENS de Lyon, ICAR), et collaborateur du  CRIHN.  Ses recherches portent sur les formes de la présence à distance, sur les gestes de la culture numérique ainsi que sur l’imaginaire de la culture mobile. peppe.cavallari@gmail.com

Soufyane CHAFIK est doctorant de deuxième année en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Tours, au laboratoire PRIM. Sa recherche s’intéresse à l’évolution et à la circulation des mèmes, leurs fonctions symboliques et économiques dans un numérique plateformisé. Il s’attache à observer les mèmes comme genre à schèmes, pris dans des contraintes et outils matériels. soufyane.chafik@univ-tours.fr

Joël COLLOC est professeur émérite des universités en Informatique, membre du Laboratoire UMR IDEES Le Havre. Docteur en médecine, ancien médecin légiste des hôpitaux de Lyon, il est docteur en informatique de l’INSA de Lyon. Ses recherches concernent l’intelligence artificielle (IA) en e-Santé, la sémiologie, le raisonnement clinique. Il préconise une éthique de l’IA respectueuse de  la relation patient-soignant, la vie privée et la liberté de choix des patients. Il s’intéresse aux systèmes complexes, la nature de la pensée, aux évolutions de l’IA générative autonome (Chatbots) vers la conscience artificielle et aux conséquences sociologiques pour  l’avenir de l’humanité. joelc76@wanadoo.fr

Daiana DULA est maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université du Havre Normandie. Sa démarche de recherche cherche à établir le paradigme de “la communication géminée”. Les travaux mettent en exergue les phénomènes mimétiques qui, par l’essor remarquable des dispositifs informatisés, se trouvent exacerbés dans les interactivités contemporaines. La thématique se décline dans ses études sur les métamorphoses des médiations entre les hommes et les dispositifs et sur les mécaniques simulationnelles qui font basculer le dialogue interpersonnel en un dialogue imité et machinique. Ainsi de la technologie smart, de l’essor des robots et des agents conversationnels, etc. daiana.dula@univ-lehavre.fr

Philippe ETHUIN est enseignant, co-responsable du parcours Documentation à l’INSPE d’Amiens (Université de Picardie Jules Verne) et doctorant en sciences de l’information et de la communication. Chercheur associé au CERCLL (Centre d’Études des Relations et Contacts Linguistiques et Littéraires de l’Université de Picardie Jules Verne (UR 4283), il est rattaché au laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts) de l’Université de Bordeaux Montaigne (UR 4426) où il prépare une thèse consacrée aux discours prospectifs sur les médias émergents dans la presse du dernier quart du XIXe siècle. philippe.ethuin@u-picardie.fr

Béatrice GALINON-MELENEC est Professeur émérite des universités en Sciences de l’information et de la communication (Laboratoire UMR IDEES Le Havre), directrice de la série d’ouvrages L’Homme-trace (CNRS éditions). Elle est également rédactrice en chef chez Hypothèses.com du blog Ichnos-Anthropos. Le carnet de l’Homme-trace dont l’objectif  est de répondre aux besoins des chercheurs et chercheuses, jeunes ou confirmé(e)s, qui souhaitent être informés des publications, colloques et recherches qui interrogent la notion de Trace. Il est intégré dans  le E. laboratory on Human-trace. World Conference, CS DC UNESCO. et correspond aux objectifs pluridisciplinaires et internationaux de l’ UNITWIN UNESCO des systèmes complexes (https://en.unesco.org/sites/default/files/list-unesco-networks.pdf).  Ses recherches portent sur l’anthropo-sémiotique d’un humain doté d’un corps construit de traces et producteur de traces et s’inscrivant dans des écosystèmes vivant/milieu. Ses analyses entrent en écho avec la question de l’anthropocène et s’inscrivent dans le mouvement qui refuse les dualismes corps/esprit, culture/nature etc. Elle a initié le terme signe-trace  qui suggère que le signe résulte de processus traçuels. Elle soutient, à la suite de Derrida, que le signe est second par rapport à la trace (Derrida 1971). beatrice.galinon-melenec@univ-lehavre.fr

Inès GARMON est docteure en sciences de l’information et de la communication. Ses thématiques de recherches sont l’écriture numérique, les gestes d’interaction, les industries du numérique et les imaginaires des technologies numériques. Elle s’inscrit dans une approche matérielle et techno-sémiotique des dispositifs numériques et anthropologiques du corps et des médias informatisés. inesgarmon@hotmail.com

Christophe PIQUE est docteur en cinéma. Il est l’auteur d’une thèse sur l’esthétique de la réalité dans les films documentaires depuis l’avènement du direct. Il a enseigné l’histoire culturelle du cinéma et l’écriture du scénario à l’université de Caen et enseigne aujourd’hui l’audiovisuel et le multimédia à l’université de Rouen et du Havre. Ses recherches portent sur le réemploi contemporain des films d’archives, sur l’écriture documentaire et les gestes cinématographiques et artistiques à l’ère des technologies numériques. christophe.pique@univ-rouen.fr

Carine Roucan est maître de conférences en Langue et littérature françaises à l’Université du Havre Normandie. Sa démarche professionnelle et de recherche lie la pédagogie et l’édition. Elle est investie dans la réflexion pédagogique liée au numérique (travail avec la MAP, séminaire au PRSH (révolution) numérique, (révolution) pédagogique), et elle a également exercé pendant 10 ans des fonctions d’éditrice au sein de la micro-structure Racine & Icare qu’elle a fondée au moment de la révolution numérique du livre. C’est là son domaine de recherche émergent : la plateformisation du monde du livre et ses implications dans l’écriture, la lecture, la publication et la critique, notamment dans la littérature Young Adult, à la suite des travaux de Bertrand Legendre (sur l’édition) et de Laurent Bazin (sur la littérature youngadult). carine.roucan@univ-lehavre.fr

Patricia SAJOUS est maître de conférences HDR en géographie et aménagement. Ses recherches visent à comprendre les relations tissées par les individus avec l’espace au travers des usages de différents réseaux techniques. Ses analyses se développent dans le champ de la mobilité quotidienne depuis sa thèse : secteur en fort renouvellement, portant des défis immenses en termes de transition environnementale comme technique (low et high tech). L’enjeu de ses travaux est d’accompagner les réflexions dans les domaines de la Géographie et de l’Aménagement au moment où la place de l’usager évolue : considéré de moins en moins sous les seules étiquettes de consommateur ou administré et de plus en plus comme acteur, avec une dimension participative. patricia.sajous@univ-lehavre.fr

Marine SIGUIER est maitre de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université du Havre Normandie. Ses recherches portent sur la structuration des imaginaires sociaux sur les plateformes numériques. Ses travaux portent sur les représentations de la lecture sur les réseaux sociaux numériques (indissociables de la question du geste). Depuis 2021, elle étudie également les effets de plateformisation des discours écologiques. Elle a ainsi analysé la posture des influenceurs « écolos » sur YouTube, la circulation de «mèmes » autour de la biodiversité sur Twitter, la création d’une collection « Ensemble pour la planète » sur Netflix, ou encore le recours aux sciences participatives par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). marine.siguier@univ-lehavre.fr