« Des modes d’existence du geste technique », article, Anne-Françoise Garçon, 2015

 

 

 

 

 

Auteur

Anne-Françoise Garçon est historienne, professeur des universités à Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Résumé

Analysant les nombreux décalages qu’induisent les différences d’intentionnalité et d’historicité propres aux sources, l’article fait apparaître les différents modes d’existence du geste technique. En effet, si les gestes eux-mêmes relèvent de la pratique, transmise oralement dans le cadre d’un milieu gestuel, l’intentionnalité qui préside à leur transcription (iconographie comprise) dépend d’un régime de pensée différent. Au XVIe siècle, avec la « réduction en art », il s’agit d’informer le lecteur par une lecture raisonnée, technicisée. Le XVIIIe siècle insère cette culture technique dans une science économique, qui conduira à l’organisation scientifique du travail. Dans l’Europe du XVIIIe siècle émerge cependant, à côté, un autre régime de pensée, technologique, avec notamment Christian Wolff et Denis Diderot. Il s’agit cette fois-ci de ne pas opposer théorie et pratique, mais d’analyser la pratique gestuelle et d’en tirer la théorie qu’il contient, d’en extraire les principes en vue d’en améliorer l’efficacité. L’actuelle conception assistée par ordinateur qui permet au technicien de construire le geste avec une machine qui s’adapte de façon à reproduire le milieu gestuel et à l’améliorer, en est l’aboutissement contemporain. Au risque d’appauvrir la pratique et d’en fragiliser la transmission ? (résumé rédigé par la rédaction e-Phaïstos)

 

Référence 

Anne-Françoise Garçon« Des modes d’existence du geste technique »e-Phaïstos [En ligne], IV-2 | 2015, mis en ligne le 29 novembre 2016, consulté le 24 janvier 2024URL : http://journals.openedition.org/ephaistos/797 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ephaistos.797



Citer ce billet
Béatrice Galinon-Mélénec (2024, 24 janvier). « Des modes d’existence du geste technique », article, Anne-Françoise Garçon, 2015. ICHNOS-ANTHROPOS. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vny6