Les gestes dans l’environnement numérique : la ponctuation des affects, RFSIC, 2017

Auteur

Peppe Cavallari, chercheur, membre du Département d’Humanisme numérique du Collège des Bernardins, ainsi que du Centre de Recherche inter-universitaire sur les Humanités numérique (CRIHN) et de la Chaire de Recherche du Canada sur les écritures numériques.

Résumé

À travers le prisme d’une approche anthropologique inspirée de la théorie externaliste, la réflexion se porte sur la morphologie et le rythme des affects résultant de la communication via les outils numériques. Pour situer correctement les émotions dans leur milieu, l’auteur propose ici un modèle spatial différent de celui de l’interface, de manière à reconnaître les affects numériques comme naissant dans l’environnement social produit par la gestuelle. Il fait l’hypothèse que, lorsqu’elle s’inscrit dans les plate-formes numériques, cette gestuelle crée un contexte de relations tactiles plus encore que visuelles, dont il décrit les effets comme des “effets de ponctuation” (sous leur aspect dynamique) et d’attention (sous leur aspect temporel).

Mots clefs

Ecriture numérique, traces gestuelles, affect, externalisme.

Pour en savoir plus

http://journals.openedition.org/rfsic/2882 

Référence électronique

Peppe Cavallari, « Les gestes dans l’environnement numérique : la ponctuation des affects », Revue française des sciences de l’information et de la communication [En ligne], 11 | 2017, mis en ligne le 01 août 2017, consulté le 04 novembre 2023. DOI : https://doi.org/10.4000/rfsic.2882


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Béatrice Galinon-Mélénec (4 novembre 2023). Les gestes dans l’environnement numérique : la ponctuation des affects, RFSIC, 2017. ICHNOS-ANTHROPOS. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/siyy