Dans la détresse. Une anthropologie de la vulnérabilité

Auteur : Michel Naepels

Éditeur : Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales,  Paris.
Collection : Cas de figure | 48.
Année d’édition : 2019.
EAN (Édition imprimée) : 978271322768. 
EAN électronique : 9782713231711. 
DOI : 10.4000/books.editionsehess.9216

Publication sur OpenEdition Books : 15 juillet 2019.

Présentation éditeur :

« Les sciences sociales peuvent-elles décrire la vulnérabilité, l’incertitude, la solitude ? Pour répondre à cette question, Michel Naepels, assumant sa position d’auteur, adopte dans ce livre une approche pragmatique et s’interroge sur le rôle du chercheur et le statut du témoignage qu’il suscite, à partir d’enquêtes menées dans des zones de conflits et de troubles, et de lectures à la fois anthropologiques, philosophiques et littéraires. Au lecteur qui se demande quelle est la place de celui ou celle qui enquête dans des situations de détresse, cet essai propose une anthropologie politique renouvelée de la violence, de la prédation, du capitalisme. Il endosse un point de vue, celui de la vulnérabilité et de l’exposition à la violence, en prêtant attention aux subjectivités, aux émotions et aux pensées des personnes qui y sont confrontées. Il s’agit d’articuler l’exploitation de l’homme et de la nature avec la construction de soi, de penser dans le sensible, avec la douleur, malgré tout ».

© Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2019.