Situer l’indice par rapport à la trace

Citation

Situer l’indice par rapport à la trace

Extrait de la conférence de Béatrice Galinon-Mélénec, Colloque Traces des 10 et 11 décembre 2018, Arenberg Creative Mine/ DEVISU-Université Polytechnique Hauts de France.

Dans sa conférence de Valenciennes (10.12.2018), Béatrice Galinon-Mélénec explique que l’usage des catégories « indice », « empreinte », « marque » se doit de rappeler qu’elles se situent dans une définition anthropocentrée de la trace. Puis, elle pose la question de l’intérêt d’une définition du terme « trace » assimilée à la notion de conséquence et de son impact sur les catégories précédentes.

« En étant le plus synthétique et claire possible, je répondrai que :

  • Si on assimile la notion de trace à la notion de conséquence, toute la réalité – physique ou vivante – est trace-conséquence d’autre chose, et cela alors même que l’homme n’y est pour rien et même si elle existe en dehors de la connaissance que l’homme peut en avoir. Exemples : la montagne recouverte d’une neige immaculée, les étoiles du ciel, tout l’univers dont nous ne connaissons encore rien mais dont nous supposons l’existence à partir du principe que tout est conséquence-trace d’autres chose, etc.
  • Cette posture impose de lever l’ambiguïté sur la notion de trace et de distinguer la trace présente dans la RES (la réalité dans son ensemble où tout est trace, conséquences de conséquences) et la « trace pour soi » ( que nous nommons « signe-trace » pour signifier qu’il s’agit d’une trace anthropocentrée qui se transforme en signe pour l’individu vivant).

Lire la suite sur :Situer l’indice par rapport à la trace (Galinon-Mélénec, Colloque Traces, Valenciennes, 10 & 11 novembre 2018

Citer ce billet : Béatrice Galinon-Mélénec, "Situer l’indice par rapport à la trace," in ICHNOS-ANTHROPOS, 12/12/2018, https://onhumantrace.hypotheses.org/4433.

Images

Dans cette rubrique  vous trouverez des images (libres de droit)  relatives à la notion de trace.

Rubrique à mettre à jour