L’expérience des touchers du monde, Fabienne Martin-Juchat, 2024

Auteur

Fabienne Martin-Juchat, Professeure en sciences de l’information et de la communication
Université Grenoble Alpes

Résumé

Dans cet article, l’auteure étudie les contextes d’évolution du rapport des individus à leurs corps et à leurs identités à partir de leurs expériences aux “touchers du monde”. Plusieurs exemples illustrent le propos dont celui de la période “Covid” et les situations de télétravail.

Source

Fabienne Martin-Juchat. L’expérience des touchers du monde. Revue française de yoga, 2024. 

Article en accès libre

 https://hal.science/hal-04578402/document

La vie du geste technique. Approche pluridisciplinaire, Martine Mille et Joëlle Petit, e-Phaïstos, 2014, pp. 43-58.

Auteurs

Joelle Petit. Docteur en histoire des techniques Laboratoire http-HT2S – (Histoire. Technique. Technologie. Patrimoine. Histoire des Technosciences en Société) EA 3716 – ED 546 – Conservatoire national des arts et métiers.

Martine Mille. Chercheur, SAPRAT (Savoirs et Pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle) EA 4116 – École Pratique des Hautes Études

Résumé

Cet article propose de comprendre le geste technique par une lecture croisée des matériaux et des objets d’une histoire des techniques matérielle, sociale, culturelle, et intellectuelle des métiers et de leur transmission. Les auteurs cherchent à en saisir les modalités : “l’intelligence de la main en liaison avec la nécessaire adaptation de l’outil et du geste, les recettes, rites et routines dynamiques, la mécanisation aux XIXe-XXe siècles, où la digitalisation dans l’espace de l’atelier ou de l’usine, permettent de saisir la pédagogie, « l’induit » du geste inscrit dans la chaîne opératoire. Ainsi la transcription des savoir-faire et des savoir-être est comprise, de rituels en pratiques, inscrits dans une efficacité matérielle, directe ou indirecte de la technique”. L’étude de la vie du geste, de perte en renaissance, s’enrichit de la pluridisciplinarité. Elle permet de construire et de définir un objet historique. En appui : des sources manuscrites ou iconographiques, des témoignages ou des enquêtes in situ, valorisant les « gens de mains » perpétuant la mémoire de métiers. Enfin la tracéologie  mise en oeuvre décèle les traces d’outils révélatrices des gestes perdus, restitués et enfin retrouvés. (Extrait du résumé des auteurs)

Référence 

Martine Mille et Joëlle Petit, « La vie du geste technique. Approche pluridisciplinaire »e-Phaïstos [En ligne], III-1 | 2014. https://doi.org/10.4000/ephaistos.573

En open source  : http://URL : http://journals.openedition.org/ephaistos/573