Traces numériques. Définition par Alloing Camille. Publidictionnaire Dictionnaire encyclopédique et critique des publics. CREM (2018, 2021).

 

Auteur 

Camille Alloing. Professeur en relations publiques à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).  Département d’information et de communication. Directeur du Laboratoire sur l’influence et la communication (LabFluens), et chercheur au Laboratoire sur la communication et le numérique (LabCMO). Contact : alloing.camille@uqam.ca

Accès à la définition 

 http://publictionnaire.huma-num.fr/notice/traces-numeriques.http://publictionnaire.huma-num.fr/notice/traces-numeriques/

Présentation du Publidictionnaire par ses coordonnateurs 

Le Publictionnaire. Dictionnaire encyclopédique et critique des publics (ISSN : 2609-6404) constitue un outil ouvert, collaboratif et évolutif pour clarifier la terminologie et le profit heuristique des concepts relatifs à la notion de public et aux méthodes d’analyse des publics pour, in fine, en proposer une cartographie critique et encyclopédique.

Contacts des coordonnateurs du Publidictionnaire

Béatrice FleuryMichelle Lecolle et Jacques Walter

Pour en savoir plus sur le Publidictionnaire. Dictionnaire encyclopédique et critique des publics 

http://publictionnaire.huma-num.fr

Source 

http://www.crem.univ-lorraine.fr/production/publictionnaire-dictionnaire-encyclopedique-et-critique-des-publics

 

Hommage à Yves Jeanneret

Histoire d’une rencontre – retour sur l’architexte. Emmanuël Souchier. Lettres, lignes, tracés, n°2. 2021

 

 

Auteur

Emmanuël Souchier. Sorbonne Université- CELSA, GRIPIC, EA 1498

Résumé

Emmanuël  Souchier témoigne ici de sa rencontre avec Yves Jeanneret et expose la  notion  d’architexte  ainsi que l’usage qu’ils en ont  fait dans leurs  travaux. Ce texte est présenté en conclusion de témoignages d’anciens étudiants, de collaborateurs et d’amis. Il est paru dans un dossier collectif  en mémoire d’Yves Jeanneret initié par le Centre d’étude de l’écriture et de l’image. Le dossier est coordonné par David Martens, professeur à l’université de Leuven.

Mots clefs

Trace. Tracés. Architexte. Altération. Être  culturel. Polychrésie. Sémiotique. Trivialité

En savoir plus

https://ecriture-et-image.fr/index.php/ecriture-image/article/view/57

 

 

Qui cause ? Qui dose ? Qui ose ? À l’infini poème apporter une fin. Emmanuël Souchier et Johanna Pomian in Interfaces numériques, 10(3), 2022.

Auteurs 

Emmanuël SOUCHIER. Professeur émérite, Lettres Sorbonne Université – Celsa emmanuel.souchier@sorbonne-universite.fr

Joanna POMIAN. Directrice de la Transformation Digitale – LPA CGR avocats joanna.pomian@gmail.com

Résumé

Situant son propos dans l’espace théorique de « l’énonciation éditoriale » et du « numérique comme écriture », les auteurs interrogent les paradigmes de la pensée linguistique et statistique qui président à la constitution des algorithmes de recherche dédiés à l’analyse des données textuelles ; ils invitent à questionner les épistémies qui conduisent à leur conception avant d’envisager les résultats qu’ils produisent ; ils s’interrogent sur les bienfaits d’outils d’aide à l’édition critique des textes dans le cadre d’un programme de recherche en Intelligence artificielle sur la critique littéraire (Cattleya) et reviennent sur les bienfaits de l’activité médiévale de lettrure (lecture-écriture) pour l’édition scientifique des textes littéraires. 

Mots-clefs

Lettrure, numérique et écriture, algorithme. épistémologie

Pour en savoir plus 

https://www.unilim.fr/interfaces-numeriques/4677#ftn14

 

 

« Le poids du passé : une étude parallèle sur le travail de mémoire en Allemagne et en Espagne », Dana Martin et Olivia Salmon-Monviola (2014)

Auteurs

Dana Martin, Maître de conférences, Laboratoire Communication et Solidarité (EA 4647), Clermont Université, Université Blaise Pascal, UFR Langues Appliquées, Commerce et Communication, BP 10448, 63000 Clermont-Ferrand

Olivia Salmon-Monviola, Maître de conférences, Laboratoire Communication et Solidarité (EA 4647), Clermont Université, Université Blaise Pascal, UFR Langues Appliquées, Commerce et Communication, BP 10448, 63000 Clermont-Ferrand

Présentation

Pour examiner les questions posées par le poids du passé et le travail de mémoire en Allemagne et en Espagne, les auteurs

  • s’interrogent sur le traitement institutionnel d’un héritage sensible, à savoir les archives produites sous les régimes déchus ainsi que sur la place qui est accordée aux personnes (droit à l’oubli vs. droit de savoir) et aux données (conservation, accès, transmission vs. protection, limites, destruction) ;

  • observent l’évolution des symboles, afin de comprendre comment les traces du passé s’effacent de l’espace public pour laisser place à une nouvelle réalité en marche ;

  • s’intéressent à la question de la justice transitionnelle, c’est-à-dire aux dispositifs mis en place pour gérer le passage de la dictature (État de non-droit) à la démocratie (État de droit).

Mots clefs :

Effacement des traces Traitement des traces écrites. Exhumation des traces. Destruction des traces matérielles. Traces de trauma. Traces politiques. Droit de savoir. Traces symboliques. Archives. Preuves.

Paru dans :

« Le Temps guérit toutes les blessures : La Résistance à l’autorité de l’Histoire dans les concepts de nation et de nationalisme », Textes et contextes/9, 2014

Référence :

DanaMartinet Olivia Salmon-Monviola, « Le poids du passé : une étude parallèle sur le travail de mémoire en Allemagne et en Espagne », Textes et contextes [En ligne], 9 | 2014, mis en ligne le 05 décembre 2017, consulté le 02 avril 2022. 

L’article est disponible en open source :

https://preo.u-bourgogne.fr/textesetcontextes/index.php?id=1133#bibliography

Intelligence artificielle : par-delà le bien et le mal ? Interventions de Thierry Ménissier et Raja Chatila, sur France culture le 30.03.2022

Résumé de l’émission “La Méthode scientifique” de France Culture le 30.03.2020

“Face aux risques d’usages incontrôlés ou malveillants, l’UNESCO a adopté une recommandation sur l’éthique de l’Intelligence artificielle (IA), le 24 novembre dernier. Pourquoi est-il important de parler d’éthique dans l’IA ? Quelles sont les instances qui supervisent cette dimension ?”

Mots clefs 

Systèmes logiques, Systèmes à base d’apprentissages. Prédiction et régularités émergentes des statistiques. Fonctions mathématiques opaques. Absence de robustesse des systèmes calculateurs probabilistes. Questionnement des concepteurs, des producteurs et des diffuseurs. Traçabilité des processus. Ethique des usages. Pensée réflexive.

Lien vers l’émission

 https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/la-methode-scientifique/intelligence-artificielle-par-dela-le-bien-et-le-mal-7087930

Annexe

RECOMMANDATION SUR L’ÉTHIQUE DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE PAR L’UNESCO

 

 

 

Chef terroir et chef auteur, rupture ou continuité ? article de Cristina Badulescu et Audrey Moutat

 

Auteurs

Cristina Badulescu, université de Poitiers, CEREGE. cristina.badulescu@univ-poitiers.fr 

Audrey Moutat, université de Limoges, audrey.moutat@unilim.fr

Objet de l’article 

Présentation d’une  recherche socio-sémiotique qui vise à analyser les stratégies discursives construites par ces chefs dans le but d’affirmer une identité bien marquée d’un patrimoine immatériel et d’une gastronomie singuliers. À travers l’analyse du site web de plusieurs restaurants, il s’agit de cerner les stratégies de communication adoptées entre une gastronomie terroir et une haute gastronomie et interroger la dichotomie entre la cuisine responsable et la cuisine comme création artistique.

Mots clefs

 Stratégies discursives, Storytelling, Gastronomie « mythique », Axiologie, Médiation culturelle, Trace.

Lien d’accès à la totalité de l’article

https://www.researchgate.net/profile/Cristina-Badulescu/publication/342588595_Strategies_discursives_et_enjeux_de_la_gastronomie_de_terroir_chef_terroir_et_chef_auteur_rupture_ou_continuite/links/6204cecc8d80cd237d9e14c9/Strategies-discursives-et-enjeux-de-la-gastronomie-de-terroir-chef-terroir-et-chef-auteur-rupture-ou-continuite.pdf

 

 

Quelles traces du passé colonial chez les jeunes issus de l’immigration algérienne ? France culture

DIFFUSÉ LE 23/03/2022

Présentation du livre de Paul Max Morin

Les jeunes et la guerre d’Algérie. Une nouvelle génération face à son histoire

Presses universitaires de France, 2022

France culture, 23.03.2023

https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-idees/quelles-traces-du-passe-colonial-chez-les-jeunes-issus-de-l-immigration-algerienne

Le tracking flow des interactions communicationnelles des étudiants dans  un dispositif d’apprentissage en ligne in Revue Intelligibilité du numérique, 2|2021.

Revue Intelligibilité du numérique, 2|2021. Sommaire

L’ARTICLE

Auteur

Brahim ABARAGH. Dr. en Sciences de l’Information et de la Communication. Membre associé UMR IDEES 6266 CNRS Le Havre Normandie. Président du Centre Euro Africain des Sciences Humaines et Sociales

Résumé  

Partant d’un modèle de description du dispositif d’apprentissage en ligne fondé sur la notion d’appropriation, l’exploration de la plateforme permet de dégager des profils en fonction de la dynamique des interactions communicationnelles générées tout au long du parcours des apprenants. Chaque profil est discriminé à partir des circuits empruntés durant la réalisation des activités collaboratives (forums de discussion) et individuelles (glossaire et wiki) programmées dans la plateforme, moyennant les ressources intégrées (supports en pdf et liste bibliographique). La mobilisation des outils d’analyse des data learning (langage Python…) permet de traquer les « traces » des participants au point de rendre potentiellement identifiable leur degré d’implication en termes d’acquisition, de restitution et de capitalisation des connaissances mutualisées. La différenciation ainsi dégagée laisse voir des profils hétérogènes susceptibles de mesurer le niveau d’engagement (et/ou de désengagement) des apprenants et de repérer, un tant soit peu, leurs stratégies d’apprentissage en ligne.

Mots-clés : tracking flow, interaction, trace numérique, médiatisation, apprentissage.

[En ligne] https://doi.org/10.34745/numerev_1710

 

LA  REVUE

Directeurs

BACHIMONT Bruno, VERLAET Lise et GANÇARSKI Pierre 

Résumé

L’intelligibilité du numérique passe par l’intelligence des traces et leur herméneutique ou interprétation. Il s’agit de comprendre ce qui se passe quant au sens quand on traite les traces comme des données à mobiliser dans des systèmes numériques, et quels sont les outils, méthodes, concepts permettant de reconstruire un régime du sens, une manière de comprendre et d’interpréter ces traitements. Par conséquent, ce numéro entend explorer dans la perspective de l’intelligibilité du numérique, la nature des données, leur relation à ce qu’elles représentent et aux traces dont elles peuvent être la capture, pour éclairer la valeur épistémique, pratique, probatoire et argumentatif des résultats qu’elles permettent de produire.

Parution du n°1 de la Revue Ethique et Numérique

 

 
 

Nouvelle revue

 
Présentation par l’éditeur
 
 
La revue « Ethique et Numérique éditée par l’Université Mohammed Premier est une revue électronique visant à traiter de problématiques liées au développement et à l’utilisation des nouvelles technologies, notamment dans le domaine du numérique, et en particulier les plus disruptives d’entre, telle que l’intelligence artificielle.
 
Le n°1 (2022) 
 
Objet 
 
Le n°1 de Revue Ethique et Numérique présente le texte des conférences du Colloque international #J2IA3 organisé en janvier 2021 par l’Université Mohammed Premier Oujda.
 
Co-auteurs du n°1
 

BÉVIÈRE-BOYER, LLORED & BOUCHNITA, GOFFI PISTILLI, MARCOUX, COLLOC, GALINON-MÉLÉNEC, BELOUALI ET AL.

Les articles sont disponibles en Open access à l’adresse suivante :

Colloque international. “THE RISE OF ASIA, Covid 19. From Asia to World”, Laboratoire GRIC Université du Havre10. 11. 12. février 2022

Présentation de la synthèse des échanges scientifiques entre l’université de Jakarta et le laboratoire UMR IDEES 6266 CNRS Normandie université-Le Havre dans le cadre du colloque The Rise of Asia 2022.

Dans  la session socio-politico-culture de ce colloque, Béatrice Galinon-Mélénec a présenté les bases du  paradigme anthropologique de l’Homme-trace en partant d’exemples récents situés en Asie. Le diaporama de la conférence est disponible sur : B. Galinon-Mélénec. français 11.2. 2022.def. ASIA.

 

Liens vers le colloque THE RISE OF ASIA 2022 organisé par le laboratoire GRIC de l’université du Havre : 

 

https://www.univ-lehavre.fr/
https://fai.univ-lehavre.fr/?page_id=500
https://gric.univ-lehavre.fr/
http://www.bandungspirit.org/
darwis.khudori@univ-lehavre.fr

Documentalité des collectes de mémoires Identification d’un genre narratif, mémoriel, numérique et anthologique

HDR de Claire Scopsi , CNAM, 12 janvier 2021

Mots clefs : Collectes de mémoires,archives numériques, modélisation documentaire, éditorialisation, traces, indices, medium, source

 

Résumé (extrait) de l’auteure

« (…) Nous proposons d’appréhender ces récits mémoriels, publiés sur le web sous la forme de plateformes , d’articles de blogs ou d’expositions virtuelles, non seulement en analysant les documents qui les composent, mais aussi en décrivant et en caractérisant les choix d’éditorialisation opérés par leurs auteurs pour donner un sens au récit. Nous proposons un modèle de description et un langage d’analyse de ces procédés d’éditorialisation, et nous montrons que l’analyse éditoriale des récits mémoriels permet de qualifier leurs objectifs de narration, et de les catégoriser selon leur orientation en tant que témoignage (indice), persuasion (medium) ou autorité (source)».

Sommaire (extrait)

1. Les collectes de mémoire à l’ère numérique

1.1 La mémoire comme phénomène psychique 

Première ébauche du processus mémoriel -1) la mémorisation : l’empreinte (Aristote et Platon) et la rétention (Husserl)- 2) la remémoration : “le temps à soi” (Husserl) et la “mémoire souvenir” (Bergson) – du rôle de l’interprétation des traces dans la remémoration (Parret – Galinon-Mélénec) – définition de l’anamnèse comme activité humaine et intentionnelle d’interprétation de traces pour se remémorer.

1.2 La mémoire comme processus intentionnel contre l’oubli 

Définition de la mémoire comme un effort contre l’oubli – définition de l’intentionnalité (Brentano) – la mémoire a toujours un objet – L’intentionnalité dans la philosophie du langage- pourquoi se souvient-on de certaines choses et en oublie-t-on d’autres? – la remémoration et l’oubli sont des phénomènes sociaux (Halbwachs, Renan)
– on oublie par inattention, désintérêt ou par destruction collective des traces – l’oubli de toute chose est la norme, la mémoire est un effort orienté vers un objet. 

1.3 Existe-t-il des mémoires numériques? 

Pourquoi les traces machiniques ne sont pas des mémoires – l’intelligence artificielle n’est pas une pensée (Google Brain vus par Attali) – les machines et les algorithmes sont des émanations humaines (Cardon, Doueihi)
– il n’y a pas de techno-gouvernementalité (Mayer-Schönberger et Cukier, Sadin) – collecter et laisser des traces numériques est toujours un choix humain volontaire (Merzeau, Krämer, Douheihi, Joutard) – la disparition des traces numériques est inéluctable – conserver les traces numériques est un effort humain volontaire (Cotte).

1.4 Le processus de documentarisation des mémoires : 1ere étape- de l’empreinte à l’inscription 

Nos représentations du processus mémoriel changent selon les évolution techniques et documentaires – polysémie du mot mémoire (Nora, Joutard, Bloch, Le Goff) – la mémoire est un processus de sélections/inscriptions imbriquées – 1ères étapes du processus : l’empreinte psychique permet une persistance dans la mémoire d’un individu – l’énonciation et l’inscription permettent la transmission de l’empreinte d’un individu à l’autre – l’énonciation orale est intersubjective et porteuse d’émotions (Schutz, Ricoeur ) – l’inscription distingue le discours de l’énonciateur (Platon, Ricoeur) – l’inscription ne s’oppose pas à l’oralité (Goody, Bernabée, Zumthor, Chivallon) – l’inscription produit de l’invariabilité (Goody) – l’inscription a une valeur performative : institution des objets sociaux et perpétuation des communautés humaines (Ferraris, Anderson).40

1.5 2ème étape – de la trans-individuation à l’hypolepse 

2ème étape du processus mémoriel : la technique de l’écriture permet la discussion et l’enrichissement des textes
– sociétés froides et société chaudes : les société froides s’appuient sur des textes immuables, les sociétés chaudes produisent des hypolepses (Levi-Strauss et Assman) – l’hypolepse : une textualité construite par la manipulation et l’enrichissement d’autres textes – Les manipulations froides respectent l’intégrité de forme et de sens du texte originel: stockage, copie diffusion (Benjamin, Bachimont) – Les manipulations tièdes modifient modérément le sens des documents : documentarisation, éditorialisation, curation, ré-éditorialisation (Crozat, Bachimont, Salaün, Vitlai-Rosetti, Zacklad) – les manipulations chaudes produisent des textualités originales (hypolepses) à partir de documents pré-existants (mashups,anthologies). 

1.6 3ème étape – du stockage à la patrimonialisation 

3ème étape du processus mémoriel : la conservation à long terme et la valorisation – stocker (conservation froide) n’est pas archiver (conservation chaude) (Bachimont, Eco) – la patrimonalisation est un processus d’inscription institutionnel (Davallon, Rasse, Eco) – l’exposition comme curation du patrimoine – l’exposition multimedia comme du patrimoine – l’éditorialisation automatique des base de données de patrimoine conduit à une perte de sens – une demande sociale émergente : la curation du patrimoine numérisé par le public.

1.7 4ème étape – le « design » des collectes de mémoires 

4ème étape du processus mémoriel : l’élaboration d’une œuvre mémorielle (collecte de mémoires) à partir d’archives – la collecte de mémoires est une manifestation du caractère collectif de la mémoire (Halbwachs) – la mémoire collective est une mémoire documentaire (Halbwachs, Nora, Ricoeur) – les collectes de mémoires sont des éditorialisations intentionnelles des mémoires-documents – la théorie du design informationnel permet de percevoir les logiques des collectes de mémoires (Zacklad) – les 3 régimes d’élaboration des collectes de mémoires : l’indice, le medium et la source. 

Continuer la lecture

14/12/2021. Rencontres avec le Réseau asiatique de recherche sur l’opinion publique

Ce mardi 14 décembre 2021, la rencontre des membres du Réseau asiatique de recherche sur l’opinion publique (ANPOR) et de  l’Alliance de Communication Asie-Pacifique (ACAP) a facilité la communication entre les universitaires, les praticiens, les journalistes et les étudiants de divers pays pour participer et contribuer à l’amélioration des sociétés d’Asie et du Pacifique à travers le prisme de la recherche sur l’opinion publique, le journalisme et la communication.

Relations de recherche franco-asiatiques

Dr. Hadi Saba Ayon,
UMR6266 CNRS IDÉES,
Laboratory On Human Trace.
Chercheur visitant à université Atma Java, Jakarta (2021-2022).

Dans le cadre de ce colloque,  Hadi Saba Ayon (au centre de la photo), docteur en sciences de l’information et de la communication  (UMR CNRS IDEES Le Havre), chercheur associé au Laboratory On Human Trace Unitwin Complex Systems Digital Campus a contribué au travail de  recherche sur l’opinion publique à Bangkok et  à la mise en place des projets de coopération France-Asie sur ce thème.

 

La Trace, laboratoire junior de l’ED 122 (Sorbonne nouvelle), carnet de recherches partenaire du e. Laboratory On Human Trace UNITWIN UNESCO CS DC (29.11.2021).

Lien vers les recherches sur l’aire hispanophone

https://latrace.hypotheses.org/.

______________________________________________________________________________

Le laboratoire junior  La Trace , hébergé à l’ED 122 et rattaché au Centre de recherche sur l’Espagne contemporaine XVIIIe – XXIe siècles (CREC). ED 122. Europe latine-Amérique Latine.Sorbonne Nouvelle, est un espace ouvert à partir de l’année 2022 à tous les étudiants et jeunes chercheurs qui souhaitent confronter leurs recherches à la notion polysémique de « trace ».

Le laboratoire s’articule autour d’un séminaire de format mensuel, qui s’adresse en priorité à celles et ceux travaillant sur l’aire hispanophone, à l’époque moderne et contemporaine. Sa vocation est résolument pluridisciplinaire, dans le but de déployer toute la fécondité de son thème.

Le laboratoire propose de jouer sur les diverses acceptions de la notion choisie pour interroger le contenu de nos recherches, mais également nos démarches de jeunes chercheurs : comment retrouver les traces d’événements disparus, ou de sujets négligés jusqu’à présent ? Comment interpréter des traces sans les déformer ? Comment s’inscrire dans un sillage, comment laisser une trace ? Comment conserver les traces de performances éphémères ? Le terme de « trace » sera entendu de la manière la plus métaphorique à la plus concrète, de la trace comme souvenir à la trace comme tracé.

Le laboratoire junior LA TRACE publie un carnet sur Hypothèses.org

https://latrace.hypotheses.org/.

Ce carnet vise à communiquer à toutes les personnes intéressées les informations autour du séminaire mensuel pré-cité.

Carnets de recherches sur la trace

https://latrace.hypotheses.org/
https://onhumantrace.hypotheses.org/

 

L’incertaine révolution numérique

Ouvrage publié chez Iste éditions

Présentation

Cet ouvrage d’André Vitalis, Professeur des universités émérite en sciences de l’information et de la communication, propose une revue des grandes problématiques apparues au fur et à mesure de la progression de l’informatisation. Il en décrit le contexte, retrouve les termes dans lesquels elles ont été formulées et  mobilise des grilles théoriques pour mieux en saisir la portée.

118 pages – juin 2016
ISBN papier : 9781784051556
ISBN ebook : 9781784061555, 

Advantages and Challenges of Artificial Intelligence in Communicating Public Campaigns

International Conference on Corporate and Marketing Communication (ICCOMAC)

En 2021, e. Laboratory on Human Trace UNITWIN UNESCO CS DCl/UMR IDEES-Le Havre a participé à trois manifestations scientifiques de The International Conference on Corporate and Marketing Communication (ICCOMAC) organisé par l’Ecole de Communication à l’Université Catholique de l’Indonésie à Jakarta – Atma Jaya. 

Contexte

La quantité de données générées dans les environnements numériques, à la fois par les humains et les machines, dépasse de loin la capacité des humains à absorber, interpréter et prendre des décisions complexes sur la base de ces données (NetApp, 2020). L’Intelligence Artificielle (IA) est un nouveau mode de gestion, d’analyse et d’utilisation des données. Elle « fait référence à des systèmes qui affichent un comportement intelligent en analysant leur environnement et en prenant des mesures – avec un certain degré d’autonomie – pour atteindre des objectifs spécifiques » (Commission Européenne, 2018).

Thèmes

Quels sont les changements apportés par l’IA à la communication des campagnes publiques ?

Quels sont ses risques et ses limites ?

Comment notre relation avec les algorithmes et les données peut-elle contribuer au développement humain ?

Toutes les interventions sont disponibles sur : https://www.youtube.com/watch?v=-QDrt2pBN4c

Webinaire Jakarta-Le Havre, 2021/09/
Conférences Pr. Galinon-Mélénec (France) & Dr. Lukas (Indonesia)

La conférence de Béatrice Galinon-Mélénec est disponible sur :

https://www.youtube.com/watch?v=-2uh4qa70p8