Le projet épistémique des sciences des systèmes complexes, VIGNI Fabrizio Li 2020

Auteur

Fabrisio Li Vigni, Laboratoire Interdisciplinaire Sciences Innovations Sociétés Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Paris (France)

Résumé

Cet article se propose de décrire le projet épistémique des sciences des systèmes complexes. Domaine interdisciplinaire fondé par le Santa Fe Institute en 1984 aux États-Unis, il a été décrit par ses représentants comme un champ d’étude interdisciplinaire, post-laplacien, holiste et antiréductionniste. Des journalistes populaires et des sociologues intéressés et qui ont soutenu ce domaine en ont repris les discours, en annonçant l’avènement d’un nouveau paradigme révolutionnaire pour tous les savoirs. Dans ce texte, on montrera que le projet épistémique des sciences de la complexité est moins pluraliste, antipositiviste et antiréductionniste que ce que l’on en dit. Je tâcherai de montrer en quoi le cadre épistémologique et ontologique de ce champ d’études reste analytique et réductionniste dans un sens physicaliste, computationnaliste, mathématique et biologisant. (résumé de l’auteur)

Source

VIGNI Fabrizio Li, « Le projet épistémique des sciences des systèmes complexes », Philosophia Scientiæ, 2020/1 (24-1), p. 181-200. DOI : 10.4000/philosophiascientiae.2201.

En savoir plus

https://www.cairn.info/revue-philosophia-scientiae-2020-1-page-181.htm



Citer ce billet
Béatrice Galinon-Mélénec (2024, 20 février). Le projet épistémique des sciences des systèmes complexes, VIGNI Fabrizio Li 2020. ICHNOS-ANTHROPOS. Consulté le 20 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vv9w